« La réconciliation : un miracle rendu possible par la croix de Jésus-Christ »

John Dawson dit : « La réconciliation a lieu quand nous commençons à aimer passer du temps avec nos anciens ennemis… C’est un miracle rendu possible par la croix de Jésus-Christ. »

Quand nous réfléchissons à cette parole, nous réalisons qu’il y a peut-être un long chemin à faire avant d’y parvenir ! C’est pourquoi nous voulons voir la réconciliation comme un processus de restauration, pour des relations brisées, que ce soit pour nos vies, nos villes ou nos nations, le principe reste le même, il y a plusieurs étapes à franchir sur ce chemin.

Nous avons tous dû faire face à un moment ou à un autre à la haine et à l’amertume dans nos cœurs pour quelqu’un, ou à un sentiment profond qui colle à notre peau malgré nous, nous l’appellerons le racisme. Cela peut toucher une personne, une race, un peuple ou une nation.

La première raison à cela : ce qui est différent de moi et que je ne peux contrôler, me fait peur, m’insécurise, et me rend nerveux…

La deuxième raison, c’est l’orgueil, l’esprit de supériorité qui juge les autres à leur extérieur. Le racisme est un profond entremêla d’orgueil et de peurs, qui démolit la confiance et crée la division.

La confiance va être le pont qui permet que les relations vont être possibles. Si elle a été brisée ou trahie, nous devons chercher un chemin de restauration et de guérison.

Dieu cherche des réparateurs de brèche (Esaïe 58, 12), qui soient ses porte-parole pour la réconciliation et qui soient ses ambassadeurs.

Nous devons être sur la brèche pour agir comme un prêtre dans l’identification et la repentance, comme le dit 2 Chroniques 7v14 :

« Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, -je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays. »

Un acte d’amour peut commencer là où nos anciennes haines du passé peuvent être confessées en face des murs de l’inimitié dressés depuis des générations à cause de l’histoire de nos pères, qu’elle soit culturelle, religieuse ou nationale, surtout en face d’un frère, d’une sœur, victime, homme ou femme blessé par ma nation, par mon étiquette religieuse, ou par ma nation dominatrice.

Là , je peux choisir de prendre ma place dans l’humilité et la repentance.

Quand nous avons souffert d’injustice ou que nous avons été blessés, Dieu nous invite aussi à avancer dans un chemin de pardon et de guérison. Seul Jésus peut nous guérir, nous pardonner et enlever le poids de l’injustice que nous avons subie. Ainsi nous pourrons pardonner à ceux qui nous ont offensés !

Nous pouvons alors nous joindre à la prière de Jésus en Jean 17, 21, la faire nôtre dans la mise en pratique : « qu’eux aussi soient un en nous, afin que le monde croit que tu m’as envoyé. » , et être d’accord avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit d’être « un » et non plus « séparés ».

Voilà la responsabilité de l’Église pour sa préparation au retour du Seigneur en gloire. Pour que se réalise la parole d’Apocalypse 5, 9 et 10, et qu’ensemble devant le trône de Dieu, nous puissions adorer avec tous les saints, tous les peuples de toutes les langues et de toutes les nations, Celui qui nous a rachetés, et que nous soyons pour lui un royaume de sacrificateurs.

Dans ces deux dernières semaines, nous avons été profondément secoués par la mort de George Floyd aux États – Unis provoquant beaucoup de réactions à travers le monde entier !

La mort de George Floyd nous confronte au racisme existant dans nos pays depuis des années ainsi qu’aux inégalités entre les peuples. En tant que témoin de Jésus-Christ, nous voulons nous tenir dans la prière avec compassion et force face à cette douleur que traverse le peuple noir.

Le meurtre de George Floyd représente la violence et la haine des blancs envers les noirs. Nous nous humilions pour cet acte et nous voulons demander pardon aux peuples noirs pour la supériorité, pardon aussi pour la peur de la différence, pour les violences, le rejet, l’orgueil et pour la haine dont font preuve les peuples blancs envers vous.

Nous croyons à un royaume qui est fait de toutes les nations, c’est pourquoi nous voulons nous tenir ensemble dans l’amour les uns à cotés des autres.

Gardons notre cœur de toute sorte de peurs, d’orgueil ou de racisme !

Nous devons nous tenir sur la brèche, dans l’unité comme nous l’avons vécu à Pentecôte !

Nous ne voulons pas laisser de brèche à l’ennemi dans cette saison, nous voulons nous tenir comme Jésus l’aurait fait et proclamer sur l’Église et sur les nations que notre Dieu est celui qui nous réconcilie !!

« A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres… » Jean 13v 35

Source : Enseignement sur la Réconciliation de Nadine Roure

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close